En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à améliorer le fonctionnement du site et à réaliser des statistiques de visites. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, veuillez consulter notre charte cookies

Comment sont revalorisés vos papiers de bureau ?

Publié le 23/01/2020 dans la categorie Dossier

post image cap

Si la numérisation de l'économie a participé à réduire la consommation de papier dans le monde professionnel, les entreprises demeurent de grandes consommatrices de fibres de cellulose. En matière de tri et de recyclage des papiers, il y a encore beaucoup à faire ! Mais que deviennent vraiment vos vieux papiers et vos cartons lorsque vous faites le choix judicieux de les recycler ?

Découvrez les étapes de la valorisation de la matière facilement recyclable qu'est le papier, depuis sa collecte jusqu’à la fabrication d’une nouvelle pâte à papier. Une opération qui peut se renouveler jusqu’à 10 fois !

L’étape du tri à la source et de la collecte

Le tri à la source est la première étape, indispensable, vers le recyclage !

Mélangés aux autres déchets, notamment aux déchets alimentaires, vos papiers deviendraient impropres au recyclage : un mélange de déchets souillés ne peut plus faire l’objet d’un tri ultérieur. Vos papiers seraient traités comme des ordures ménagères, par incinération ou par enfouissement, et privés d’une seconde vie !

 Au contraire, triés par l’ensemble des vos collaborateurs dans des contenants dédiés, isolés du reste des déchets de bureau, vos papiers sont préservés.

Pour devenir un expert du tri, suivez nos conseils.

Le tri à la source et la collecte des papiers de bureau

Pour leur collecte, prenez garde à choisir un prestataire qui garantira le respect de la confidentialité de vos documents. Car même s’ils sont devenus des déchets, certains peuvent tout de même rester sensibles.

L’étape du tri et du conditionnement

Le tri et le conditionnement des papiers de bureau

Le premier tri, qu'un employé effectue lorsqu'il jette son déchet dans un bac de tri sélectif, est large. Il ne fait aucune différence entre les différents types de papier existants. On y jette aussi bien une enveloppe en papier kraft qu'une feuille blanche ou un magazine.

Le second tri, beaucoup plus pointu, aura lieu plus tard au sein d'une centre de tri spécialisé, étape obligatoire avant que le déchet papier ne rejoigne finalement l'usine de l'industrie papetière pour redevenir de la matière première de qualité.

Les papiers collectés sont donc transportés jusqu’à un centre de tri et de préparation au recyclage. Si vos papiers contiennent des données personnelles confidentielles, il est vivement conseillé de les broyer dès leur arrivée sur le centre de tri.

C'est souvent au centre de tri que l'on découvre l'immense diversité de la matière papier. En effet, vos papiers de bureau comportent :

  • du papier blanc
  • du papier teinté dans la masse
  • du papier d’emballage
  • du papier magazine
  • du papier journal
  • des cartons ou papiers cartonnés, etc.

Les chaînes de ces centres permettent de séparer ces papiers en fonction de leur couleur, de leur résistance, de leur rigidité, de leur opacité, dans le seul objectif de fournir aux papetiers recycleurs une matière première correspondant au mieux à leurs besoins.

Après cette phase, on les presse pour les livrer aux papetiers sous forme de balles.

Les étapes de la transformation

La transformation des papiers de bureau

Pour transformer le papier recyclé, on procède par boucles que l’on répète plusieurs fois, en fonction de l’utilisation que l’on réserve à la matière première obtenue, à l’issue du processus. À chaque passage, la matière se purifie, se transforme peu à peu en pâte à papier de qualité, réutilisable.

Le pulpage

On triture les balles de papier dans un énorme mixer, appelé pulpeur. On les mélange et on les brasse dans une turbine avec de l’eau, jusqu'à rompre les liaisons entre les fibres de cellulose.

L’épurage

On sépare les fibres et les déchets, en faisant par exemple passer la matière dans des tamis de plus en plus fins. Lors de la première boucle, on enlève ainsi colle, vernis, agrafes, reliures… Puis petit à petit, lors des boucles suivantes, on retire le reste des impuretés.

Le désencrage

Pour obtenir une pâte à papier la plus blanche possible, on procède au désencrage, avec de l’air ou avec de l’eau. Les encres, composées de matières huileuses, sont hydrophobes et resteront à la surface.

L’égouttage

Entre chaque boucle, on égoutte la matière, puis on la replonge dans le pulpeur pour une nouvelle phase de trituration.

Le blanchiment de la pâte à papier

Pour certains usages, la pâte à papier doit être la plus blanche possible et on doit décolorer les papiers teintés. Depuis l’interdiction du chlore, on utilise des produits dont les impacts environnementaux sont faibles.

Quels produits peut-on fabriquer avec du papier recyclé ?

 

Papiers bureau

Une majorité de papier journal

Aujourd'hui, 80 % du papier post-consommation recyclé redevient du papier ! Saviez-vous que c'est surtout sous forme de papier journal ? En effet, 80 à 90 % des journaux distribués en France sont composés de papiers et de cartons recyclés.

Des emballages et des cartons

Une autre part importante de la pâte à papier issue du processus de recyclage de vos papiers de bureau sert à la fabrication de papiers et de cartons d’emballage (le fameux carton ondulé). Pourquoi ? Car papier recyclé rime mal avec blancheur et finesse. Le processus de recyclage dégrade et raccourcit en effet les fibres de cellulose, donnant à l'ensemble un aspect plus grossier.

Néanmoins, la demande ne cesse de croître pour ces matières cartonnées composées en moyenne de 85 % de papier recyclé. Depuis l'essor du e-commerce, le marché est en pleine croissance, les particuliers étant de plus en plus nombreux à se faire livrer des produits commandés en ligne. Afin de préserver au maximum nos ressources naturelles, il n'a donc jamais été aussi urgent de trier et de recycler toujours plus et mieux nos papiers.

Des produits d’hygiène

Dans une moindre mesure, les papiers recyclés peuvent aussi servir à obtenir de la ouate de cellulose, indispensable dans la fabrication de produits d’hygiène : papier toilette, essuie-tout, lingettes, mouchoirs en papier… Contrairement à ce que l'on pourrait penser, ceux-ci ne sont toutefois composés qu'à 50 % de papier recyclé. Douceur oblige !

Notez au passage que les secteurs industriels et du bâtiment ont également recours à la ouate pour fabriquer des isolants.

Encore trop peu de papier d’impression ou d’écriture...

On appelle « papier d’impression et d’écriture » celui utilisé dans les ramettes de papier, les blocs ou cahiers, ou pour l’impression des livres et magazines. Ce papier est estampillé « papier recyclé » dès lors qu’il est composé d’au moins 50 % de papier recyclé. Cependant, son utilisation n’est toujours pas entrée dans les mœurs : elle représente seulement 10 % du papier d’impression utilisé en France.

Pourtant, l’enjeu est fort

Produire une seule ramette de papier A4 nécessite pourtant jusqu'à 7 kilos de bois et près de 130 litres d'eau ! Et comme, selon l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), chaque employé de bureau produit chaque année en moyenne entre 70 et 85 kg de déchets papier, soit l'équivalent de 30 ramettes, le calcul est vite fait. Cela ne représente pas moins de 30 ramettes de papier vierge, soit 210 kilos de bois et 3 900 litres d'eau engloutis ! Le tout à multiplier par 13 millions, le nombre d'employés de bureau en France...

Tous les ans, le recyclage des papiers permet déjà d'éviter le rejet de 390 000 tonnes de CO2, soit les émissions annuelles de 200 000 voitures. En effet, la production d’une ramette en papier recyclé nécessite 4 fois moins d’eau et 2 fois moins d’énergie.

Les entreprises désireuses de s'engager dans une consommation plus durable et de lutter contre la déforestation ont aujourd'hui tout intérêt à changer leurs habitudes et miser sur le papier de seconde vie. Pour votre consommation courante, optez donc pour des ramettes de papier recyclé, même s’il s'avère un peu moins blanc que celui que vous utilisez habituellement. Au fond, est-ce vraiment un problème ?

 

Combien de fois peut-on recycler le papier ?

Beaucoup ! Même si les processus de recyclage dégradent de façon irrémédiable les fibres de cellulose, il est possible de valoriser les déchets papiers jusqu'à 10 fois. Et grâce à l’introduction systématique de fibres vierges dans la pâte à papier lors du processus de fabrication, la qualité reste au rendez-vous.

 

Confiez la collecte et le recyclage de vos papiers de bureau à une entreprise engagée aux côtés des papetiers français

RECYGO accord COPACEL

RECYGO est engagé aux côtés de COPACEL, le syndicat professionnel représentant les entreprises françaises productrices de pâtes, papiers et cartons.

Cette collaboration est concrétisée au travers d’un accord qui vise à :

  • réduire l’impact environnemental de l’activité de collecte et de recyclage en favorisant les boucles courtes ;
  • offrir aux 10 000 sites des entreprises clientes de RECYGO des garanties de traçabilité de leurs flux de papiers ;
  • favoriser les partenariats de long terme avec les papetiers recycleurs de proximité et leur garantir des volumes d’approvisionnement suffisants.

Par cette collaboration, RECYGO et COPACEL entendent maximiser leur efficacité environnementale, économique et sociétale et dynamiser la filière de recyclage et de valorisation papetière en France.

 

Envie de promouvoir le tri des papiers dans votre entreprise ?

C'est le moment. Depuis 2018, toutes les entreprises de plus de 20 salariés ont pour obligation de trier et recycler leurs déchets papier. Pourtant, dans la pratique, trop de feuilles blanches échouent encore dans la poubelle des déchets non-recyclés...

Alors, pour stimuler le tri des papiers de bureau et un recyclage 100 % made in France, Recygo a imaginé une solution adaptée à chaque entreprise, grâce à des bacs disposés au plus près des employés et à une collecte confiée aux facteurs de La Poste. C'est simple, motivant et efficace.

Envie d'en savoir plus ? Rendez-vous sur Recygo.fr


Autres articles "similaires"

Entreprise écoresponsable : 4 conseils pour devenir « eco-friendly »

20 août 2019

S’engager dans une démarche de croissance verte et de développement durable n’est pas si compliqué. Cela commence par des gestes simples. Quelques idées « eco-friendly » pour passer à l’action dans votre entreprise.

L’Écolabel européen

20 août 2019

S'il existe un label vert respecté partout dans l'UE, c'est bien l'Ecolabel européen. Signe d’excellence, Il permet d’identifier les produits les plus respectueux de l’environnement. Il promeut une économie durable, renouvelable et circulaire, mais aussi l'innovation au service du ...

Nos autres solutions

Trier et recycler les bouteilles en plastique, gobelets, et canettes

TRI & RECYCLAGE

DE DÉCHETS DE BUREAU

Des solutions pour tous les bureaux

Choisir sa solution
Trier, sécuriser, recycler ses papiers confidentiels

Papiers confidentiels

Solutions pour sécuriser vos données (conforme RGPD).

Choisir sa solution
Broyer et recycler des papiers confidentiels

Destruction

d'archives confidentielles

À partir de 195€.

Devis en ligne
Désarchivage de documents confidentiels et non confidentiels

Désarchivage

tous volumes d'archives

À partir de 150€.

Devis en ligne
Recycler ses déchets electriques et electroniques

DEEE

Recyclage et sécurité pour vos équipements bureautiques

A partir de 288€

Demander un devis

Contactez-nous
ou demandez votre devis personnalisé

Pour nous appeler: 01 73 28 40 30
01 73 28 40 30
contactez-nous